Bypass Repeated Content

Première résidence baroque du Rhin Supérieur

Château résidentiel de Rastatt

Château résidentiel de Rastatt, escalier menant à la cour d'honneur; l'image: Aero-Südwest, Monika Schlangen
Première résidence baroque du Rhin Supérieur

Château résidentiel de Rastatt

Le château de Rastatt (Schloss Rastatt) est la plus ancienne résidence baroque du Rhin Supérieur. De par son architecture d’ensemble, cet imposant complexe met en évidence l’unité géométrique de la ville et du parc, avec le.

Du château de chasse à la résidence de prestige

À partir de 1700, le pavillon de chasse de Rastatt, commencé quelques années auparavant, fut agrandi pour le margrave Ludwig Wilhelm von Baden-Baden, afin de devenir une résidence représentative sur le modèle des palais de Versailles et de Vienne. L’architecte était l’Italien Domenico Egidio Rossi.

Château résidentiel de Rastatt, Fresque au plafond; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Dirk Altenkirch

Sibylla Augusta en sainte Hélène : sur le plafond peint de l’église du château, qui montre la découverte de la Sainte Croix, la margrave se glisse dans la peau de son modèle.

Après la mort prématurée du margrave en 1707, sa jeune veuve Sibylla Augusta assuma la charge de l’État. Au cours de ses 20 ans de régence, elle fit achever le château résidentiel et doter les salles d’apparat de mobilier précieux. Les appartements publics et privés, avec leurs décorations impressionnantes, sont accessibles dans le cadre d’une visite guidée. Les fresques lumineuses d’artistes italiens, les tapisseries, les meubles et l’histoire des habitants du lieu nous plongent directement à l’époque baroque.

DES APPARTEMENTS DE PRESTIGE

Aujourd’hui encore, le château de Rastatt symbolise la quintessence d’une résidence baroque érigée dans un esprit de domination absolutiste : le visiteur est accueilli par une cour d’honneur spacieuse, entourée d’un complexe monumental à trois ailes. Sur le toit du bâtiment principal, le corps de logis, trône la figure dorée de Jupiter projetant la foudre. Deux magnifiques cages d’escaliers
mènent au cœur du bâtiment principal, avec la salle des ancêtres qui servait de salle des fêtes et les appartements princiers côté jardin. Les deux enfilades, chacune composée d’une antichambre, d’une salle d’audience, d’une chambre à coucher d’apparat et d’un cabinet, ont été richement décorées de stuc et de fresques au plafond réalisées par des artistes italiens maîtres en trompe-l’œil.

 

Château résidentiel de Rastatt, Vue intérieure de l'église avec croix; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Dirk Altenkirch
Château résidentiel de Rastatt, Sculpture; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, innconnu

Le mobilier du début du XVIIIe siècle a été conservé jusque dans ses détails les plus précieux.

Château résidentiel de Rastatt,  salle des ancêtres; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Steffen Hauswirth

Dans la salle des ancêtres, le margrave est mis à l’honneur comme seigneur de guerre et comme prince aux côtés de.

LA SALLE DES ANCÊTRES DE « LOUIS LE TURC »

Au centre de l’ensemble se trouve la grande salle des banquets. Les nombreux portraits des margraves de Bade lui ont donné le nom de « salle des ancêtres ». L’immense fresque au plafond dépeint l’accession d’Hercule au Mont Olympe – symbole des hauts faits et de la gloire de Ludwig Wilhelm von Baden-Baden. Le plafond est porté par de nombreux Ottomans faits captifs. Le margrave y voyait un monument à sa gloire de commandant victorieux lors des guerres turques, qui lui a valu le surnom de « Türkenlouis », « Louis le Turc ». Le château de Rastatt offre un aperçu fascinant de la représentation absolutiste et du cérémonial courtois.

 

Château résidentiel de Rastatt, visiteurs; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Niels Schubert

Symbole de Rastatt : initialement placée sur le toit, la statue de Jupiter, foudre à la main, est aujourd’hui dans la.

L’ÉGLISE SAINTE-CROIX

Au terme d’une longue, coûteuse et minutieuse restauration, l’église Sainte-Croix a rouvert ses portes au public en juillet 2017. Elle fait partie d’une série de lieux sacrés à Rastatt et dans ses environs, construits au début du XVIIIe siècle sous Sibylla Augusta von Baden-Baden. Son décor précieux et préservé dans son état d’origine avec ses tentures murales brodées, ses autels en stuc-marbre, ses peintures et ses reliques, constitue un témoignage unique de la piété baroque en Europe. Dans la chapelle Notre-Dame des Douleurs adjacente, l’ostensoir, une coupe de jaspe, des reliques, des figures de saints et des accessoires et vêtements liturgiques donnent un petit aperçu des richesses de l’église d’autrefois.

 

PARC ET MUSÉES DU CHÂTEAU

Le parc actuel du château est une interprétation moderne du jardin baroque d’antan. Il offre des promenades très agréables. L’intéressant musée de l’histoire militaire, dans l’aile sud, ainsi que les monuments dédiés aux mouvements de libération de l’histoire allemande, dans l’aile nord, valent également le coup d’œil.

Château résidentiel de Rastatt, Vue aérienne; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Monika Schlangen

Vue aérienne avec jardin du château.