Bypass Repeated Content

Première résidence baroque du Rhin Supérieur

Château résidentiel de Rastatt

Detail aus dem Deckengemälde "Bacchus und Ariadne" im Appartement der Markgräfin, um 1705; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Urheber unbekannt
Des salles élégamment décorées en rouge et or

L’appartement de la

margrave

Les appartements princier et privé de la margrave au château de Rastatt sont le parfait reflet de ceux du margrave. Le plafond peint est un témoin majeur de la quadratura italienne des débuts en Allemagne.

L’éducation d’Hercule, fresque du plafond de la salle d’audience de la margrave ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, auteur inconnu

L’éducation d’Hercule.

Le plafond peint

Giuseppe Roli, le peintre de la fresque de la salle des ancêtres, a peint les salles de la margrave de 1704 à 1707 – aidé de ses élèves Giuseppe Antonio Caccioli et Pietro Antonio Farina. Les peintres de Bologne étaient des spécialistes de la quadratura : grâce à leur peinture en perspective, ils pouvaient créer l’impression de pièces plus grandes qu’elles ne le sont réellement. La scène dans la salle d’audience montre « L’éducation d’Hercule », et fait ainsi allusion à Sibylla Augusta dans son rôle de mère.

Pendule de table en ivoire sculpté, Ignatius Elhafen, 1697 ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Steffen Hauswirth

Pendule de table d’origine en ivoire sculpté.

La décoration d’hier et d’aujourd’hui

Les chambres de la margrave sont décorées dans les teintes rouge foncé et or. Un mobilier en argent et une magnifique horloge dotée de figurines en argent faisaient autrefois partie des aménagements. Les tentures du lit et du dais au-dessus du trône étaient rouges, argentées et brodées d’or. Après l’extinction de la lignée de Baden-Baden, une partie du mobilier prestigieux fut vendue aux enchères. Les pièces conservées comprennent un plateau de table en quatre parties et une horloge décorée de pierres précieuses et de sculptures en ivoire.

Sculpture dorée surplombant l’alcôve : dieu du sommeil ; chambre à coucher de la margrave, château résidentiel de Rastatt ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Arnim Weischer

Hypnos, le dieu du sommeil.

La chambre à coucher de la margrave

Surplombant l’alcôve, on aperçoit Hypnos, le dieu du sommeil, qui met son doigt sur ses lèvres comme s’il voulait dire : « Faites silence, vous êtes dans la chambre à coucher ! » Le plafond peint évoque lui aussi la scène du « Sommeil de Vénus », bien que cette pièce n’ait jamais réellement servi à dormir. Le lit de parade italien de style baroque tardif est un type de « Lit à la duchesse » avec baldaquin suspendu au plafond, comme Sibylla Augusta en possédait un autrefois.

Residenzschloss Rastatt, Schlafzimmers im Staatsappartement der Markgräfin; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele

La prestigieuse chambre à coucher de la margrave Sibylla Augusta.

Visiteuses dans les espaces privés de la margrave, château résidentiel de Rastatt ; crédit photo : Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Niels Schubert

Des visites guidées présentent les espaces privés.

L’appartement privé

Les trois pièces privées adjacentes à l’appartement princier sont aménagées dans des teintes plus claires et des formes plus allègres. Le margrave Ludwig Georg avait modernisé les pièces en style rococo à partir de 1747. Toutes furent alors décorées de lambris de bois, de poêles en fonte et de niches décorées de stuc. Les peintures de plafond datent de l’époque de la construction et ont été réalisées par les peintres de la quadratura de Bologne. Les déesses Tellus, Junon et Flora, symbolisant la croissance et la vie, y sont représentées.

Residenzschloss Rastatt, Grünen Salons mit gusseisernem Ofen, Stuckaturen und Deckengemälde; Foto: Landesmedienzentrum Baden-Württemberg, Urheber unbekannt
Residenzschloss Rastatt, zweites Privatzimmers mit Bildnissen von Maria Josepha von Bayern und Maria Amalie von Österreich; Foto: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Andrea Rachele

Deux magnifiques pièces de l’appartement privé de la margrave Sibylla Augusta.

En savoir plus

Personnalités
Œuvres d'art et pièces
Travail et loisirs

Veuillez sélectionner un maximum de 5 mots-clés.